Le projet d’évaluation

Accueil/ Le projet d’évaluation

« Assurer collectivement une entente et une harmonisation au sein de l’établissement »

De quoi s’agit-il ?

Chaque lycée précise la façon dont les élèves vont être évalués au cours du cycle terminal (classes de Première et de Terminale). Ce projet d’évaluation est débattu en conseil pédagogique, et s’inscrit dans un cadre national. Il est présenté au Conseil d’Administration et communiqué aux parents d’élèves. Il peut évoluer tous les ans.

Pourquoi ?

  • Toutes les matières inscrites à l’emploi du temps des élèves (tronc commun, spécialités ou options) font l’objet d’une évaluation qui apparaît sous forme de « moyenne » dans le bulletin.
  • Il est important que les moyennes soient les plus justes possible, et qu’elles représentent bien le niveau atteint par l’élève, notamment pour Parcoursup.
  • Les moyennes de certaines disciplines, en Première et en Terminale, comptent également pour le « contrôle continu », qui représente 40% dans la réussite au baccalauréat. Le Bac général et le baccalauréat technologique sont identiques, mais pour le Bac STMG, la philosophie compte pour 4 et le Grand Oral pour 14. Il existe aussi quelques différences pour les sections OIB et Bachi, dont les moyennes permettent d’attribuer les mentions internationales et européennes, mais le principe reste le même.

Quels sont les objectifs du projet d’évaluation ?

  • Que les moyennes des bulletins soient les plus justes pour chaque élève, dans chaque lycée.
  • Que chaque élève puisse connaître ses progrès du début de l’année de Première jusqu’à la fin de l’année de Terminale.
  • Que les professeurs disposent d’un document de référence pour les échanges avec leurs collègues et les familles, sur les questions liées à l’évaluation.

Comment fait-on ?

Les professeurs de chaque discipline se mettent notamment d’accord :

  • sur la façon dont sont calculées les moyennes
  • sur les différents types d’évaluations qui sont proposées : devoirs surveillés, exercices, devoirs à la maison, etc.
  • sur la mise en place d’examens blancs ou de devoirs communs, etc.

Quels sont les principes de base ?

  • Les élèves sont évalués selon ce qui est attendu dans les programmes ;
  • les élèves sont évalués sur une base commune dans chaque enseignement : la nature des évaluations composant la moyenne et les critères d’évaluation sont discutés dans chaque discipline ;
  • les élèves sont évalués dans des situations variées et selon diverses formes, y compris à l’oral ;
  • les évaluations sont accompagnées d’appréciations constructives qui permettent aux élèves de prendre conscience de leurs progrès ou de ce qu’il faut améliorer ;
  • des examens blancs sont organisés pour les matières évalués par une épreuve terminale (en vert sur le graphique), ainsi que des évaluation communes, quand cela est possible, pour les autres matières ;
  • toutes les notes ne sont pas nécessairement intégrées dans la moyenne, et chaque évaluation ne donne pas lieu systématiquement à une note ;
  • chaque discipline propose un nombre minima d’évaluation permettant à la moyenne des élèves d’être représentative de leurs acquis ;
  • seules les moyennes représentatives sont reportées sur le bulletin (article 10 du règlement intérieur).

Que se passe-t-il en cas d’absence à un ou plusieurs devoirs ?

Le Règlement Intérieur du lycée rappelle un certain nombre de principes : article 7, article 10, article 19, article 24.

  • Lorsque le professeur pense que l’absence d’un élève à une évaluation ne permet pas d’établir une moyenne représentative, il organise une nouvelle évaluation selon les modalités qu’il choisit.
  • En cas d’absences multiples, l’élève peut être convoqué à une évaluation ponctuelle qui constitue sa moyenne.
  • Dans le cas d’une absence dont la justification est valable à cette évaluation ponctuelle, le candidat est à nouveau convoqué. Si l’absence n’est pas justifiée, la note zéro est attribuée pour cet enseignement (article 10 du RI).
  • Les absences doivent être justifiées au plus tard au retour de l’élève en classe. C’est le chef d’établissement qui décide si l’excuse et la justification de l’absence sont valables ou non (article 24 du RI).
  • En ce qui concerne les devoirs à la maison, chaque jour de retard implique un retrait d’un point sur la note finale. Un devoir non rendu ou rendu avec plus de trois jours de retard est noté « zéro » (article 10 du RI).

Que se passe-t-il en cas de fraude ou tentative de fraude ?

  • En cas de soupçon de fraude durant un devoir, l’élève est autorisé à continuer à composer. Si la fraude est confirmée, la note « zéro » peut être attribuée. L’élève peut par ailleurs être sanctionné (article 10 du RI).

Et pour aller plus loin : les textes de référence

Décret n° 2021-983 du 27 juillet 2021 modifiant les dispositions du code de l’éducation relatives au baccalauréat général et au baccalauréat technologique

Arrêté du 27 juillet 2021 portant adaptations des modalités d’organisation du baccalauréat général et technologique à compter de la session 2022

Modalités d’évaluation des candidats à compter de la session 2022